Virginie Recolin-Ghanem
Virginie Recolin-Ghanem Artiste inspirée de tradition orientale, elle incarne une danse enflammée et méditative. Formée à la danse contemporaine et flamenca, elle poursuit sa route vers l'Orient, plus vaste pour nourrir ses inspirations. Aujourd'hui, spécialiste de la danse orientale et auteure du livre « Introduction à la danse orientale : pratique du mouvement spiral » chez l'Harmattan (2006), elle initie une nouvelle approche du corps dans la danse orientale et inspire à son tour nombre de nouvelles pratiques. Son art met en relation l'esthétique et la musique arabes, l'art du souffle et la scénographie, grâce à une précise maîtrise du mouvement oriental. Elle est répertoriée comme danseuse sacrée de par son art de la méditation en mouvement et de ses interprétations du répertoire traditionnel.

En tant qu'interprète de grande précision, elle excelle dans l'art du maqâm et de l'interprétation musicale, donnant à la danse un visage unique de subtilité et de raffinement. En tant que chorégraphe, elle arpente les influences contemporaines comme les rives sacrées de la danse soufie, et produit depuis 1998 des pièces tout aussi surprenantes, novatrices que traditionnelles. Beaucoup de ses créations sont marquées par sa rencontre avec la musique de Georges Kazazian.

Al Andalusia(1999), Les jardins de Grenade (2000), Les Murs Oubliés (2001), Chrysalide d'eau(2003), Sables de Saba (2003), Simorgh : traces de feu, traces de cendres (2004), A l'aube peut-être... (2005), Zawaj (2007). Elle est interprète dans l'Opéra égyptien Hassan et Naïma (2010), et innove la danse des derviches de la chorale soufie d'Egypte de Cheikh Zein Mahmoud (2012), meddah soufi d'Al Minia. En 2012, elle crée un hommage à Oum Kalthoum « Oum... danse Kalthoum », et en 2013 un duo de danse soufie « L'Océan de mon Bien-Aimé », et un spectacle jeune public « Le Voyage des Oiseaux ».

Elle s'est produite au festival d'Avignon (1998-2003), puis au Yémen, Japon, Burkina Faso, Liban, Maroc, Inde, Italie, Arménie... Elle obtient une bourse d'écriture du Centre National du Livre en 2006, et une bourse de recherche de la DMDTS en 2007.
Formation : école Cie Anne-Marie Porras Montpellier, danse classique (ballets de Monaco), contemporaine (Bagouet, Graham), flamenco (Madrid, Séville, Jerez), Tai Chi, Butô, Qi qong, Yoga : diplômée de l'EIDYT Yoga Sri Mahesh, Paris.

Enseignement

La danse orientale en tant qu'art implique l'enseignement d'une anatomie et d'une pensée orientale du corps qui donnent sens au mouvement. Virginie Recolin-Ghanem enseigne différents styles, du traditionnel au contemporain, à partir de techniques corporelles orientales et extrême-orientales. Il s'agit d'un enseignement complexe et musical qui permet d'explorer le corps dans plusieurs dimensions à la fois, et en abordant plusieurs registres de la danse orientale.

Formation amateurs et professionnels France et Étranger
  • Enseignement régulier en France : Paris et Marseille.
  • Les Hivernales, Avignon.
  • Formation de formateur en danse orientale avec diplôme, du 22 septembre au 22 décembre 2008, à Tétraèdre Passages, Marseille.
Pédagogie enfants
  • Ateliers d'initiation au mouvement et aux danses traditionnelles
  • Représentations scolaires avec débat et séances d'apprentissage.
  • Ateliers pédagogiques à l'étranger dans le cadre de projets éducatifs.
Ateliers en hôpital psychiatrique
  • Hôpital Edouard Toulouse, Marseille
Recherches, colloques
  • Conférence, Studios du Cours, Marseille, janvier 2002 et 2003
  • Conférence, Marseille, octobre 2003 : "La danse orientale : du mythe à la réalité". Colloque sur la question identitaire et culturelle. Année de l'Algérie, la Compagnie, Marseille.
  • Séminaire "Autres pas", Le Mas de la Danse, Fontvieille, août 2004. "Pas d'Orient ; pieds de rythme". Recherche et réflexion chorégraphiques et anthropologiques.


Retour à l'Accueil La Maison des Cultures Orientales Les Stages Les Cours Al Masîra Les DatesLivres