Virginie Recolin-Ghanem
Virginie Recolin-Ghanem
Danseuse et chorégraphe en danse traditionnelle orientale, elle crée la Compagnie Al Masîra en 1998 et se produit dans de nombreux festivals : Italie, Japon, Yémen, Maroc, Arménie, Liban, France (Avignon), Burkina, Grèce...

Elle développe une écriture chorégraphique nouvelle, expressive, voire théâtrale, qui donne un trait contemporain à ses créations tout en ravivant une danse ancienne et raffinée de cour.

Sa formation diverse commence en 1985 à la Compagnie Anne-Marie Porras (Montpellier), puis préparation aux Ballets de Monaco, style Dominique Bagouet, méthode Martha Graham (Paris).

Elle s'oriente ensuite vers le flamenco profesionnel (Madrid, Séville, Jerez) puis vers d'autres techniques : danse kalbeliya (Udaïpur, Jodhpur), bharata nathyam, yoga, tai chi, bûto.

Enfin, elle se forme en Hatha-Yoga à l’école de Sri Mahesh (EIDYT-Paris).


Enseignement

La danse orientale en tant qu'art implique l'enseignement d'une anatomie et d'une pensée orientale du corps qui donnent sens au mouvement. Virginie Recolin-Ghanem enseigne différents styles, du traditionnel au contemporain, à partir de techniques corporelles orientales et extrême-orientales. Il s'agit d'un enseignement complexe et musical qui permet d'explorer le corps dans plusieurs dimensions à la fois, et en abordant plusieurs registres de la danse orientale.

Formation amateurs et professionnels France et Étranger
  • Enseignement régulier en France : Paris et Marseille.
  • Les Hivernales, Avignon.
  • Formation de formateur en danse orientale avec diplôme, du 22 septembre au 22 décembre 2008, à Tétraèdre Passages, Marseille.
Pédagogie enfants
  • Ateliers d'initiation au mouvement et aux danses traditionnelles
  • Représentations scolaires avec débat et séances d'apprentissage.
  • Ateliers pédagogiques à l'étranger dans le cadre de projets éducatifs.
Ateliers en hôpital psychiatrique
  • Hôpital Edouard Toulouse, Marseille
Recherches, colloques
  • Conférence, Studios du Cours, Marseille, janvier 2002 et 2003
  • Conférence, Marseille, octobre 2003 : "La danse orientale : du mythe à la réalité". Colloque sur la question identitaire et culturelle. Année de l'Algérie, la Compagnie, Marseille.
  • Séminaire "Autres pas", Le Mas de la Danse, Fontvieille, août 2004. "Pas d'Orient ; pieds de rythme". Recherche et réflexion chorégraphiques et anthropologiques.
Cheikh Zein Mahmoud Cheikh Zein Mahmoud
D'une famille soufie de père en fils, il s'est formé au chant sacré à l'école d'Al Azhar à Al Minia (Haute-Égypte).

Il apprit toutes les formes de récitations sacrées et devint rapidement connu pour le miracle de sa voix et sa grande capacité de mémorisation des textes.

Jusqu’à l'âge de 24 ans, il chante dans les zikr soufis de sa région, puis il part vivre au Caire où il travaille avec la troupe de théâtre Al Warsha.

A cette époque, il reprend le répertoire de l’épopée hilalienne, et du chant populaire égyptien. Il mène alors des recherches auprès du grand maître Sayyed Ed-Dowwi. Il redonne ainsi vie à un répertoire qui tombait dans l'oubli.

Au Caire, il chante pour le cinéma égyptien et commence une carrière internationale.

















Retour à l'Accueil La Maison des Cultures Orientales Les Stages Les Cours Al Masîra Les DatesLivres